La capoeira : les bienfaits de cet art martial

Les fans du Brésil ou de Tekken reconnaissent cet art martial mélangeant avec ingéniosité la danse avec les figures acrobatiques. Mais quels sont ses bienfaits sur le corps humain et quelles en sont les figures phares ?

Capoeira : bienfait sur l’organisme et dans le caractère

Parce que les éléments culturels des Africains étaient proscrits au temps de la traite négrière, les esclaves voilaient ces éléments dans de la danse telle est l’exemple du Candomblé. Cet art martial fait intervenir les muscles, les pieds, les mains, les hanches tout cela en figures et acrobaties. Cet art martial est enseigné dans des écoles appelées académies avec le maître le contremaître, le professeur, l’instructeur puis le moniteur. La rigueur enseignée comprime le corps tout comme la majeure partie des sports et rejaillit sur la vie quotidienne. D’autre part se trouve le respect mutuel, d’un adversaire comme un voisin quelconque et encore plus envers les dirigeants. Pour ces derniers c’est beaucoup plus de la gratitude et le respect de la fonction d’instructeur.

Capoeira : quelques figures du spectacle ?

En premier lieu se trouve la Ginga, qui est le mouvement de base, et est l’équivalent de la garde à l’escrime. Mais cette base est mouvante et chaque style de l’apprenant le modifie au fil des combats. Par ailleurs, on peut trouver comme position, la Négativa puis la cocorinha qui s’apprennent après un mois de formation. Ensuite vient la partie la plus spectaculaire de cet art martial, les acrobaties, elles sont aussi multiples qu’agréables à regarder. Mais comme autre élément spectaculaire de la capoeira, se trouvent les esquives, qui comportent certaines positions et participent activement au show. Pour finir, nous avons les autres éléments qui sont composés de mouvement de déséquilibre et aussi le mouvement de la gifle qui crée le tollé et force l’adversaire à répliquer. Ces figures représentent le spectacle offert par les pratiquants ou au carnaval !